ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Médias sociaux, bénévolat et lien social

Épistémologies des sciences de l’info et de la com...

Enjeux et apports des recherches en humanités num...

Evolution des systèmes de gestion des connaissances et d’intelligence éco
En savoir plus >>
Autres revues >>

Les Cahiers du Numérique

1622-1494
Les Cahiers du Num���������rique
 

 ARTICLE VOL 5/2 - 2009  - pp.53-84  - doi:10.3166/lcn.5.2.53-84
TITRE
Publications scientifiques en sciences humaines. L'argumentation dans l'accès aux savoirs dans l'édition du numérique

TITLE
Scientific documents in humanities. The role of argumentation in the access to knowledge in digital publishing

RÉSUMÉ
Reprendre la rhétorique comme grille d’analyse et comme fondement de l’écriture scientifique peut sembler périlleux dans un pays comme la France, qui a banni l’enseignement de cette discipline et occulté le rôle qu’elle joue dans l’élaboration des discours depuis les assauts de Descartes et de Pierre de la Ramée contre elle. Cependant, les éléments de cet antique art du discours sont bien d’actualité et fournissent des outils efficaces pour détailler avec finesse les processus de création, de mise en forme et de diffusion du savoir entre scientifiques, ce qui doit permettre d’appréhender l’évolution des formes d’édition, du livre au numérique. Ses présupposés, son rôle apparaissent utiles dans le monde actuel : il faut considérer que c’est une « technique » à part entière et c’est sur elle que reposent les fondations de l’organisation du contenu des discours et ensuite de leur mise en forme. Il faut élucider les rapports entre les sciences humaines et sociales (SHS), ses différents domaines, les caractéristiques scientifiques du discours, l’argumentation, les formats de diffusion et les publics de réception. La question est posée de savoir quels sont les contenus scientifiques, spécifiques aux sciences humaines pour la recherche ou la diffusion de théories en SHS (Sokal, 1996 ; Gardin, 1974 ; Lepenies, 1990). Si l’on cherche quelle est la norme de communication établie depuis des siècles, on peut établir que les discours en SHS sont des objets réglés par le système rhétorique (Delmotte, 2007). L’édition numérique est fréquemment présentée comme une « révolution », cependant elle semble marquée par la tradition rhétorique qui est transposée sur les portails institutionnels de diffusion de ressources électroniques. Une réflexion doit être menée pour répondre aux besoins de la communication médiatisée par internet et la question se pose alors de savoir quelles « normes » et quels standards doivent être envisagés. Pour répondre à cette problématique, il est essentiel d’insister sur la nécessité de penser avant tout l’organisation du discours lui-même avant la mise en oeuvre de « technologies de l’information et de la communication ». Une norme du discours de science existe et il est alors incontournable de revenir aux notions qui la fondent. Revenir aux définitions des concepts de logique, de rhétorique et d’argumentation est nécessaire et il faut alors s’attacher à les définir le plus précisément possible ainsi que leur rôle.

AUTEUR(S)


LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (540 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier