ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers du Numérique

1622-1494
Les Cahiers du Num���������rique
 

 ARTICLE VOL 8/1-2 - 2012  - pp.39-62  - doi:10.3166/lcn.8.1-2.39-62
TITRE
MODÉLISATION ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE COLLABORATIVE D’INFORMATION. Cas de la relation médecin-patient-système d’information

RÉSUMÉ

Le monde numérique n’est pas un univers austère constitué uniquement de chiffres. Les technologies ne sont pas que des instruments, ce sont également des supports d’affordances impliquant des valeurs et des interprétations de la réalité environnante. Toute technologie porte en elle une charge éthique importante. Chaque personne, chaque outil possède une éthique, émane un message, un sens qui lui est propre. Les utilisateurs perçoivent cet espace numérique sous des angles de vue différents qui peuvent être réels, fictifs ou symboliques. Désormais, la communication homme-machine constitue un enjeu important dans la relation médecinpatient. Cette situation suppose la nécessité de l’amplification d’un dialogue et d’un constat humain entre le praticien et son malade. À partir de ce constat, nous avons établi une approche par un modèle éthique qui cherche à donner une intelligibilité, c’est-à-dire un sens au phénomène. Pour cela, nous nous sommes basés sur les quatre principes de la bioéthique : l’autonomie, la bienfaisance, la non-malfaisance et la justice. Ce modèle constitue une représentation simplifiée qui fournit aux individus différents moyens de comprendre ce qu’ils réalisent, leur organisation et l’environnement qui les entoure. L’intérêt de ce modèle est donc de permettre une analyse complète d’une recherche collaborative d’information et de l’interface homme-machine ou encore « infosphère » qui concilie à la fois la technologie et l’éthique. On assiste alors à une triangulation de la relation médecin-patient avec un dispositif technologique qui devient un partenaire à part entière de la prise en charge des soins. L’harmonie et l’équilibre de cette relation de santé intégrant le système d’information passe nécessairement par le dialogue et le compromis entre la technique rationnalisant, d’une part, et la conscience humaine, d’autre part.



AUTEUR(S)
Jérôme BÉRANGER

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (177 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier