ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
De quelques théoriciens et quelques praticiens de l’information‐documentation
En savoir plus >>
Autres revues >>

Les Cahiers du Numérique

1622-1494
Les Cahiers du Num���������rique
 

 ARTICLE VOL 14/2 - 2018  - pp.155-177  - doi:10.3166/lcn.14.2.155-177
TITRE
TENSION ÉPISTÉMOLOGIQUE EN SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION
Regards croisés sur la communication organisationnelle

RÉSUMÉ

Les chercheurs des sciences de l’information et de la communication, en particulier ceux du champ de la communication organisationnelle, interagissent avec les praticiens que ce soit pour produire des savoirs, valoriser leurs travaux et initier ou répondre à des commandes. Pourtant leurs relations s’avèrent moins intenses que pourraient ne le laisser présager la nature et les objets du champ ainsi que les intérêts respectifs. Nous postulons qu’une tension épistémologique est susceptible d’expliciter, du moins en partie, cette situation : alors que les praticiens sont en quête de modèles prédictifs et fonctionnalistes, les chercheurs, dans une perspective distanciée et compréhensive, privilégient les épistémologies interactionnistes et constructivistes, parfois sur fond de posture critique. Nous réfléchissons dans cet article aux opportunités de l’adoption des approches constitutives afin de réduire cette tension. Pour ce faire nous croisons les regards de trois chercheurs de nationalité différente sur deux recherches actions.



AUTEUR(S)
LAURENT MORILLON, SYLVIE GROSJEAN, FRANÇOIS LAMBOTTE

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (390 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier